#et, à la fin,…

Donc, il était une fois Camille qui fait une Mini Transat, une vie de saltimbanque pendant 2 ans, l’aventure avec un grand A, et qui se dit qu’après ça elle va arrêter ses bêtises et revenir à des choses plus sérieuses. Elle prévoit quand même une course et des entrainements avec Martin, le futur skipper de Foxsea. Pour lâcher le morceau en douceur.

Tout le monde s’accorde à dire que la course PLM (Plastimo Lorient Mini 6,50) n’avait rien d’une promenade printanière – si vous considérez le fait de passer deux jours et deux nuits comme un bouchon balloté par la houle. La tête tendue explosée de fatigue à chercher le moindre souffle d’air, entre orage, crachin breton et épisode glaciaire nocturne. [C’est-à-dire qu’à certains moments le bateau faisait des tours sur lui-même, misère de misère. Sinon on avait une bonne vitesse et nous avons joué de bons coups, sauf le dernier sous Belle-Ile qui nous fait perdre beaucoup de places !] Bref. C’était trop cool.

Comme le cerveau est un des trucs les plus compliqués à comprendre je ne chercherai pas à expliquer pourquoi je me suis inscrite à la PORNICHET SELECT 2018. Course de 300 milles en solitaire départ samedi 21/04.
Banzaïï !

Capture d’écran 2018-04-10 à 17.09.50.png

Merci au photographe Christophe Breschi​ pour la photo… Dommage qu’on ne voie pas Martin ! (il doit être à fond de cale en train de matosser 😝)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s