MT étape 2 : and Camille says…

[Elle prend la relève des actualités et ressort la plume, malgré sa main qui tremble 😛 ]

Près d’une semaine après mon arrivée, je sors du sas de décompression. Passer de la solitude en mer à tous ces débordements de joie, c’est, disons… intense. Tout aussi intense que cette formidable traversée bouclée en quinze jours et nuits. J’ai une certaine difficulté à mettre des mots dessus.

J’ai eu de longs moments de glisse et de surfs, d’adrénaline, un profond bonheur à sentir mon bateau en phase avec les vagues et le vent. Cela m’a demandé beaucoup de travail de matossage (placement des sacs et bidons) et de réglages des voiles mais il devenait parfois si léger à la barre, si fluide, on aurait pu dire qu’il dansait seul !

Capture d_écran 2017-12-11 à 14.11.22

Beaucoup de moments durs. Je flippais tellement de démâter, je n’étais jamais sûre. Jamais en confiance totale. A chaque survente je vérifiais que mon mât tenait bon. Aaarrh ces nuits interminables à éviter un orage bardé d’éclairs au loin, à se faire pourchasser en aveugle par les nuages, à la merci de grains très ventés… jusqu’à l’aube libératrice et ses levers de soleil époustouflants. Je crois que je m’en rappellerai toute ma vie.

A part un gros vrac une nuit dans un filet de pêche le long de la Mauritanie et plusieurs frayeurs dans des grains puissants (après quoi j’ai affalé au moindre doute), je n’ai pas eu de véritable galère. J’ai fait en sorte que tout ce qui casse à bord ne dégénère pas : un taquet de bastaque qui tient le mât (dès le 2e jour) les poulies doubles du palan de quille, les winchs qui fatiguaient bien malgré l’entretien régulier… 5 jours avant l’arrivée, mon plus grand spi explose en lambeaux dans un grain. Dépit et frustration. Le vent a molli ensuite et j’aurais été plus rapide avec.

Physiquement, mon corps a encaissé mais la fin devenait difficile entre les secousses et mouvements saccadés du bateau et l’humidité permanente assez terrible pour la peau.

Mentalement, je me suis fait quelques nœuds dans la tête : c’est l’apprentissage de la tactique et de la météo. J’avais besoin de capter le classement pour me mettre un coup de pied aux fesses. Pendant 6-7 jours après le Cap-Vert j’ai été seule au monde, l’océan à perte de vue. S’il m’arrive quelque chose, je ne peux compter que sur moi-même. Plus tard et parfaitement par hasard j’ai croisé d’autres minis, que j’ai reperdus ensuite, jusqu’à l’arrivée. Je ne savais plus où j’étais dans le classement. Une seule chose : avancer. Naviguer suivant ce qui semble logique. Tenir, malgré les grains interminables.

Et, des milles et des milles plus loin, avec un vent de plus en plus faible et en ralentissant à cause de mon grand spi déchiré, j’ai fini par l’apercevoir… l’Arc Antillais ! Cette arrivée. Je voulais tellement approcher de jour. La Martinique est si belle. Haute île aux reliefs mouvementés, couverte de forêt vert clair. Assez près pour apercevoir des palmiers, le rivage et l’eau d’un bleu profond passant turquoise, le Marin encaissé dans sa baie. Quelle joie d’apprendre en « live » que je suis 7ème, mais quelle joie ! La ligne d’arrivée, le ponton, les amis et la famille sont là… Ce bonheur. Puissant. Total.

J’ai traversé l’Atlantique en solitaire !

Capture d_écran 2017-11-22 à 14.28.21

Je n’ai pas fini de vous remercier tous. Mais là, maintenant, je tiens particulièrement à remercier tous les participants à mon crowdfunding ainsi que mes sponsors qui ont décidé cet été de me soutenir : NEOTECH SAFETY, DEF MARINE, ADEXIA, MANAC’H IMMOBILIER. Sans votre soutien je n’aurais pas pu assurer les frais ni prendre le départ de la Mini Transat. Sans votre soutien je n’aurais pas pu préparer Foxsea Lady suffisamment pour encaisser cette fabuleuse course sans trop d’encombres. Cette aventure a abouti grâce à vous.

A très bientôt, depuis la terre ferme !

Camille

DEF MARINE // NEOTECH SAFETY
MANAC’H IMMOBILIER // ADEXIA
Helly Hansen​ // INO-ROPE.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s